Dans quel cas ?

Ci-dessous, voici un bref résumé des blocages/actions sous stress et hors stress, trouvé sur le site de l’IBK (Institut Belge de Kinésiologie):

SOUS STRESS, le fonctionnement cérébral est limité d’où…

– Difficulté à apprendre et à réfléchir
– Déconnexion à un ou plusieurs niveaux dans le fonctionnement cérébral : Droite/Gauche, Avant/Arrière, Haut/Bas
Dans les différents domaines de la vie :
– Difficultés d’apprentissage
– Déni de sa capacité d’apprentissage
– Difficultés relationnelles
– Incapacité d’atteindre ses objectifs
– Indécision
– Répétition des schémas du passé
– Image négative de soi
– Créativité bloquée
– Absence de stratégies d’apprentissage
– Difficulté de compréhension
– Manque de concentration, distraction
– Emotions inhibées ou non contrôlées
– Absence de confiance en soi
– Tensions musculaires, rigidité
– Pensée confuse
– Mauvaise mémoire
– Perte de l’estime de soi

 

HORS STRESS, le fonctionnement cérébral est optimal, d’où..

– Capacité d’intégrer de nouveaux savoirs et d’agir de manière réfléchie et créative.
– Le cerveau est utilisé et intégré dans ses trois dimensions: Droite/Gauche : hémisphère droit et hémisphère gauche, Avant/Arrière : lobes frontaux et cerveau postérieur, Haut/Bas : cortex et cerveau moyen et inférieur

Dans les différents domaines de la vie :
– Apprentissage intégré
– Amélioration des résultats
– Joie d’apprendre
– Relations sociales et familiales harmonieuses
– Réalisation des objectifs
– Action réfléchie et pouvoir de décision
– Bien-être, estime de soi
– Libération de la créativité
– Clarté d’esprit (vision analytique et globale)
– Planification des stratégies
– Gestion des émotions
– Confiance en soi
– Flexibilité et souplesse
– Compréhension
– Mémorisation
– Concentration

Vous l’aurez compris, la kinésiologie se veut holistique dans son champ d’action. Cependant, elle ne soigne pas les maladies et ne se substituera jamais à un diagnostic ni à un traitement médical. Elle se veut dès lors complémentaire à tout traitement pour accompagner la personne en souffrance (en ce qui concerne la gestion des peurs et des émotions, notamment).

De plus, les kinésiologues sont soumis à un code éthique et déontologique, garantissant entre autre le respect de votre vie privée par le secret professionnel.